De Sylvain Levey – Éditions Théâtrales Jeunesse

Monologue polyphonique en petite forme théâtrale
destinée aux ados et aux adultes
pour les théâtres et les lieux non équipés

 

Pas facile d'être une jeune fille de treize ans sous les regards moqueurs des garçons, dans le gris d'une ville. Pas facile d'assumer les départs en catastrophe pour que le père attrape un nouveau boulot. Surtout quand cet exil vous agite depuis la naissance : Alice est fille de réfugiés politiques. Mais pourquoi ne pas faire fi des tracas en pêchant les petits bonheurs là où ils sont, dans une amitié fugace ou un amour naissant ? 

Alice est aussi une femme de 30 ans qui se penche sur son passé. Elle nous fait partager des fragments de son histoire, celle d'une enfant née au Chili, un 11 septembre 1973… Sources : Pierre Banos - Éditions Théâtrales

Tel un voyage initiatique avec humour et tendresse, la pièce parle d’exils. De cet exil que ressentent ceux qui doivent quitter leur pays et affronter l’inconnu mais aussi d' exils plus « intérieurs ». De ceux aussi que l’on peut éprouver à l’adolescence ou à certains moments de la vie, lorsque l’on se sent étranger parmi les siens, étranger à soi-même. Alternant gravité et légèreté, Alice pour le moment est un hymne à l’acceptation de soi et de l’autre.

Dans un décor épuré et structuré par des panneaux, tels des pages blanches, Alice retrouve et ré-inscrit des fragments de sa mémoire. Un homme est présent, à peine perceptible. Il guide Alice et rejoue avec elle, pour elle, des passages de son histoire. Discret, il apparaît, le temps d’un dialogue amoureux. D’un exil à l’autre, d’une culture à l’autre, sur les chemins de la vie, on part en voyage. Réalité ou fiction, souvenir ou invention, peu importe ! Au fil de sa parole, Alice nous transporte dans la poésie d’une mémoire à la fois singulière et commune.

 

Sylvain Levey est Lauréat 2015 du Prix de la Belle Saison. Son théâtre est profondément ancré dans les thématiques d’aujourd’hui : la citoyenneté, la tolérance, la place de chacun dans la société, le couple, la famille, l’Autre… Sans jamais être didactiques, ses textes posent des questions essentielles, celles qui dérangent, qui grattent mais qu’il reste nécessaire de poser, justement.

 

 

   

Mise en scène : Delphine Crubézy
Jeu : Violaine-Marine Helmbold et Stéphane Wolffer
Lumières, régie : Stéphane Wolffer
Dramaturgie, assistanat, encadrement des ateliers : Sabine Lemler
Scénographie/peinture, costumes : Fabienne Delude
Création sonore : Pascal Grussner
Vidéo : Julien Mathis

 

Monologue polyphonique magistralement interprété. Tout un roman, toute une histoire, osmose du charme et de la poésie. 
DNA, avril 2014

De belles (re)découvertes comme Alice pour le moment de la compagnie strasbourgeoise Actémobazar à qui l’on doit aussi Erwin Motor, dévotion. Dans un dispositif scénique tri-frontal dépouillé et poétique, la metteuse en scène Delphine Crubézy installe l’histoire d’Alice, incarnée toute en délicatesse par Violaine-Marine Helmbold. Le texte de Sylvain Levey est une variation pleine de douceur sur l’exil et l’enfance. 
Hervé Lévy - Poly, Juillet 2016 

  • ACTEMOBAZAR ALICE POUR LE MOMENT4
  • ACTEMOBAZAR ALICE POUR LE MOMENT2
  • ACTEMOBAZAR ALICE POUR LE MOMENT1

Soutiens :

Aide à la création : Ministère de la Culture et de la communication - DRAC Alsace, Région Alsace, Conseil Départemental du Bas-Rhin, Ville de Strasbourg, Les Régionales, Agence Culturelle d'Alsace.

Partenaires :
Festival Sur les Sentiers du Théâtre, Maison des Arts de Lingolsheim, L’Illiade à Illkirch-Graffenstaden, La Saline à Soultz-sous-Forêts, Centre socio-culturel l’Albatros, collèges de Seltz, de Soultz-sous-Forêts, collège des Roseaux à Illkirch, SESSAD les Glycines à Haguenau 

Spectacle parrainé par Philippe Schlienger et Momix, dans le cadre du Festival-Avignon-Off    

 

 A voir aussi :

Sur les Sentiers du Théâtre 

Aux Éditions Théâtrales :
Le livre
L'auteur

A l'occasion de la tournée en Avignon en juillet 2016 : 
Arte TV (Emission 3, les échauffements)
Chronique FestiTV
Rue89 - l'article de Marie Bohner, août 2016
Magazine Poly, l'article d'Hervé Lévy, juillet 2016
Le Blog "Les Lorgnons d'Obéron"

Dans le cadre des représentations du spectacle au Festival Off d'Avignon 2016, du 9 au 26 juillet – A LA CASERNE DES POMPIERS, toute l'équipe d'Alice pour le moment remercie chaleureusement celles et ceux qui ont apporté leur soutien à l'aventure avignonnaise de juillet 2016 :
Lola Stibler, Viviane Luck, Jean-Louis Hess, Morgane Mathis, Anne-Sophie Bucholzer, Catriona Morisson, Claire Cousin, François Cousin, Anne-Sophie Diet, Jeanne Magguilli, Patrice Verdeil, Anne-Sophie Tschiegg, Sylvain Levey, Lionel Courtot, Aude Koegler, Nicole Renard, Sophie Thozet, Nicolas Ringuenbach, Valérie Gaudissart, Aline Recolin, Christophe Pays, Dominique Hardy-Nehlig, Caroline et Jean-Marc Roger Lebrun, Sabine et Stéphane Bossuet, Michèle Gouttebroze, Martine Mattler, Danièle Clauss, Marie-Anne Jamaux, et Dominique Jacquot, Nathalie Crubézy et Jean-Paul Duarte, Anne et Bertrand Masson, Marie-Pascale Lescure, Christophe Damour, Dominique Fasquel, Bernard Schenck, Jacqueline Lescure, Daria Boehm, Etienne et Sandrine Dracs, Toinou, Muriel Crubézy, Christine Ottenwelter, Eve Ledig, Jean-Luc Ebel, David Wimmer-Nejman, Marie-Andrée et Yvor Dracs, Stephan Suter, Delphine Luchetta, Cédric Lefebvre, Laurent Bernier, Klaus et Marie Wiedenberg, Matthieu et Julie Dracs, Michel et Priscilla Crubézy, Jean-Louis et Brigitte Crubézy, Louis Crubézy, Sylvie Roy et les filles et les garçons de Frouard : Sly - Joëlle – Nicole – Véronique – Nara - Alain et Pascal.